ALIMENTATION,  BIEN-ETRE

Team p’tit dej’ or not p’tit dej ?

Pour ce dimanche pluvieux de septembre, nous avions envie d’un brunch.

Ah, le Brunch…Pour les amoureux du petit déjeuner comme moi, c’est un repas qui me met en joie. C’est un peu comme ces buffets de petit déjeuner à l’hôtel, bien plus copieux et variés que ce que l’on peut faire à la maison au quotidien…La fête quoi !

Avoir faim le matin

Pour ma part, j’adore manger au petit déjeuner. Et avec le recul, je pense que si j’aime tant ce repas, c’est tout simplement parce que j’ai vraiment faim le matin.

En général, en semaine je me lève à 6h30 pour me préparer avant d’aller bosser, et nous nous retrouvons tous ensemble vers 7h15 autour du petit déjeuner : et bien souvent, j’ai le ventre qui gargouille dès que j’ouvre les yeux, et d’autres fois, il me suffira de ce petit ¾ d’heure pour commencer à éprouver les premières sensations de faim.

Finalement c’est plus souvent le week end que je ne vais pas toujours avoir faim le matin, tout simplement parce que nous allons manger plus tard la veille au soir, souvent des repas plus copieux du fait des sorties. Et bien depuis quelques mois, j’ai décidé d’écouter plus attentivement cette « non-faim », et de la respecter : je m’explique.

Les croyances alimentaires autour du petit déjeuner

Je m’intéresse depuis plusieurs années maintenant à l’alimentation d’une manière générale, et plus particulièrement à nos comportements alimentaires souvent influencés par des croyances.

L’une de ces croyances consiste à dire qu’il faut absolument manger le matin.

Vous avez certainement déjà entendu des phrases du type :

  • tout ce qui est mangé le matin ne te fera pas grossir
  • le matin il faut faire un repas de roi et le soir un repas pauvre
  • le matin on doit manger pour recharger les batteries car le corps n’a plus d’énergie
  • il faut manger du gras au petit déjeuner, c’est le seul moment de la journée ou il ne te fera pas grossir

Et bien, je pense que toutes ces croyances sont fausses alors même que la plupart du temps, je mange le matin.

Mes propres croyance sur le sujet

Après différentes lectures sur l’alimentation intuitive, ou de livres de différents médecins/diététiciens anti régimes ; après avoir visionné des conférences sur le sujet, et surtout, après avoir testé sur moi différentes approches de l’alimentation, voici mes propres croyances sur le sujet :

  • Ce qui fait grossir, c’est manger quand on n’a pas faim, peu importe que l’on mange une pomme ou un gâteau au chocolat. A partir du moment où l’on mange alors que notre corps ne nous a pas informé d’un besoin alimentaire, et que l’on n’est pas porteur d’une maladie susceptible de faire disparaître à tord les signaux de faim, et bien, on est susceptible de lui apporter un surplus d’énergie qu’il va devoir stocker.
  • Le corps ne fait pas un reset pendant la nuit : il ne va pas décider le matin à 6h00 du besoin d’énergie et de nutriments pour la journée, en faire une soustraction le soir pour décider de ce qui va être stocké pendant la nuit, et remettre les compteurs à zéro le lendemain matin.
  • Mon corps est unique et ne fonctionnera jamais de la même façon qu’une seule autre personne sur terre, dans ses besoins en énergie, pour fonctionner correctement.
  • Je cherche à comprendre mon propre fonctionnement car je peux légèrement influencer mon comportement et mes besoins pour les adapter à mon mode de vie.

Ce que je viens de vous énoncer, ce sont mes propres croyances en matière d’alimentation, qui impactent ma manière d’appréhender mon petit déjeuner, mon repas préféré de la journée.

Alors, on mange ou pas le matin ?

Et bien, c’est tout simple, quand j’ai faim le matin, et bien logique je mange. Comme j’ai besoin de ne pas ressentir la sensation de faim pendant au moins 4 à 5 heures quand je travaille, je mange du pain complet… et comme je suis gourmande, je tartine mon pain de beurre et de confiture car c’est ce que j’aime en ce moment.

De la même manière, si je n’ai pas faim le matin, et que je sais que je pourrai manger plus tard dans la matinée, et bien j’attends d’avoir faim pour manger. Et ainsi il m’est arrivé certains week-end de sauter mon petit déjeuner car la sensation de faim n’est revenue qu’à midi. Si je pars bosser, je prends un petit encas avec moi.

Dernière situation, je n’ai pas faim, mais on me propose de bons croissants/pain choco tous frais …Et bien en bonne gourmande, je vais manger ma viennoiserie, mais je vais faire attention à 2 choses : la 1ere sera de bien la déguster, d’apprécier la sensation gustative qu’elle me procure, et la 2eme chose sera de vraiment attendre que la sensation de faim revienne avant de consommer un nouveau repas.

Un rapport plus sain à l’alimentation

Si je détaille cette manière d’aborder mon petit dej, c’est que je n’ai pas toujours eu un rapport très sain avec la nourriture, et que j’ai souvent culpabilisé à ce sujet. Je pense que je suis loin d’être la seule, et rien ne m’irrite plus que d’entendre une personne me dire qu’elle se force à manger le matin, à la limite de l’écœurement, tout ça parce qu’un professionnel de santé le lui a prescrit, ou parce que ses croyances le lui imposent, et tout ça dans le seul but très souvent de perdre quelques kilos!!! Je ne parle bien évidemment pas de personnes souffrant de maladies bien spécifiques qui relèvent d’une prise en charge médicale. Je parle simplement de femmes qui sont en bonne santé mais qui se prennent la tête continuellement concernant leurs repas.

Pour ma part, en revenant à un peu de bon sens, et surtout en me faisant confiance, j’ai arrêté de faire varier mon poids. Je me sens mieux dans mon corps car je me prends moins la tête à décider de ce que je vais manger.

Pour résumer, je fais souvent partie de la Team p’tit dej’, parfois je passe du coté de la Team pas de dej, mais au final je suis supportrice des deux équipes, à égalité !

Et vous ?

Amandine

Un commentaire

  • Aurore

    Je suis exactement comme toi. J’ai faim en me levant et je ne peux pas attaquer la journée sans prendre le temps de déjeuner. Pour ma part, j’ai découvert que je préférais manger salé le matin. J’ai longtemps pris des tartines et du lait (de vache pdt très longtemps et de noisette depuis 4ans) mais le résultat est le même : la digestion de cette quantité de liquide est difficile. Je suis adepte de l’encas dans la matinée, avec quelques amandes/noix et un thé vert
    Sinon côté brunch, c’est le grand kiff dès l’automne !!! On s’en fait 1 par mois 😋😋😋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *