Inspiration
ALIMENTATION,  BIEN-ETRE

3 conférences inspirantes

Il y a peu de temps, dans l’article « comment garder la motivation », je vous parlais de l’inspiration que je pouvais trouver à regarder des conférences sur la plateforme TED.

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous 3 vidéos qui m’ont plus particulièrement inspirée, notamment parce qu’elles abordent chacune des domaines de vie qui me touchent.

 

Steve Jobs: comment vivre avant de mourir

La 1ere conférence que je souhaite partager avec vous est l’une de Steve Jobs. Il l’a donnée lors d’une remise de diplôme à l’université de Stanford, en juin 2005 (pour la visualiser, cliquez ici).

Lors de cette conférence, Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, entre autre, s’adresse à des étudiants tout juste diplômés, et va leur raconter 3 histoires de sa vie dont il tire des leçons.

Et c’est plus particulièrement la 1ere histoire que je souhaite partager avec vous.

Il y parle des conditions de son adoption, et il est impossible de ne pas être touché par la symbolique que représentait son entrée à l’université pour sa mère biologique et ses parents adoptifs. Il explique ainsi comment l’arrêt de ses études au bout de 6 mois à l’Université pouvait impacter son avenir, et comment il est resté confiant et heureux de vivre cette période où il décida de se lancer dans l’étude de la calligraphie, sans savoir à quoi cet investissement pourra bien lui servir dans le futur.

Dix ans plus tard, lorsque le premier Mac sortira de son garage, toutes ses études de calligraphie lui auront servi à concevoir l’environnement de travail de milliards d’utilisateurs dans le monde.

Pour résumer, ce qu’il nous explique à travers cette histoire, c’est que pour relier les points, il faut pouvoir regarder en arrière. Il faut donc, au moment présent, même si on ne sait pas encore où les choses vont nous mener, avoir confiance en l’avenir, car les points se relieront tôt ou tard.

J’aime beaucoup cette vision optimiste de la vie, et c’est ce qui m’amène à la 2eme vidéo.

 

Martin Seligman: la nouvelle ère de la psychologie positive

La 2eme conférence que je souhaite partager est celle de l’américain Martin Seligman, fondateur de la psychologie positive (vous pouvez la visualiser ici).

Il y explique l’évolution du domaine de la psychologie, qui est passée d’une approche uniquement orientée vers le traitement de la maladie, à une approche ou l’on allait s’intéresser aux personnes qui souhaitent juste améliorer leur vie en développant leur bonheur.

Le Dr Seligman explique, lors de cette conférence, que le but de la psychologie pendant 60 ans a été d’essayer de soigner les maladies mentales et de rendre les gens malheureux moins malheureux.

Selon lui, cette approche était nécessaire, a aidé de nombreuses personnes en souffrance, mais n’était pas suffisante pour prendre en compte plein d’autres domaines de la vie. 

Une autre mission de la psychologie serait de rendre les gens relativement sans problème plus heureux.

Il va alors nous expliquer les différents buts de la psychologie positive, les applications qui en découlent, dans le fait de pouvoir mesurer le bonheur par exemple.

Une des notions qui a retenu mon attention dans son intervention, c’est quand il évoque les forces de caractères.

Le Dr Seligman propose de se concentrer sur ce qui fait la force d’un individu, ce pour quoi il est doué, au lieu de toujours se concentrer sur le fait de gommer ses faiblesses.

Ce n’est pas le sujet de sa conférence, mais les travaux du Dr Seligman sur les forces de caractères m’ont beaucoup intéressée et feront probablement l’objet d’un nouvel article sur ce blog.

En attendant, je vous invite à écouter le reste de son intervention où il détaille les différentes sources de bonheur, et comment en prendre conscience peut nous faire voir la vie sous un autre angle.

 

Sandra Aamodt: pourquoi les régimes ne fonctionnent généralement pas

Cette conférence sur les régimes (accessible ici) et la manière dont notre cerveau agit sur notre corps devrait être regardée par toute personne non-malade qui souhaite démarrer un régime dans le but de maigrir.

La neuroscientifique Sandra Aammodt nous explique comment nos comportements restrictifs impactent à long terme notre poids. Elle nous éclaire sur le fonctionnement du cerveau par rapport à l’apport alimentaire, ses réactions, et les impacts sur la perte ou la prise de poids.

Elle y défini également la notion de « set point » qui est le poids programmé par notre cerveau, certainement en lien avec la génétique, mais qui est en fait un intervalle de poids pouvant varier de 4 à 6 kilos.

Cette conférence a particulièrement retenu mon attention car on y parle alimentation, et lien entre le cerveau et le corps. J’aime l’aspect scientifique de cette présentation, mais surtout le témoignage de Mme Aammodt qui explique bien que se déshabituer à contrôler son alimentation lui a pris plusieurs mois, voir années.

En résumé, Sandra Aammodt nous recommande une alimentation intuitive, basée sur nos sensations de faim et de satiété, sans restriction. Elle évoque également l’impact du regard de la société sur les petites filles, ce qui nous pousse a faire un travail sur l’acceptation de soi, de son corps, de sa morphologie, et à remettre en question les notions de norme en matière de physique.

 

J’espère que ces 3 conférences vous plairont autant qu’à moi: dans tous les cas, je suis preneuse de vos recommandations sur ce type de format. La seule limite me concernant est d’avoir accès à des conférences sous-titrées en français, ce que j’arrive toujours à paramétrer sur TED ou Youtube…(Je crois que me remettre à niveau en anglais fera parti d’un futur objectif personnel…)

A très vite!

 

Amandine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *