LIFESTYLE

Je reprends la musculation en salle!

Bonjour!

Enfin, ça y est, il était temps, je suis en joie….Je reprends la musculation en salle !!!!

Depuis des mois, j’attendais que la nouvelle salle de sport Basic Fit ouvre juste à coté de chez moi pour pouvoir reprendre ce sport.

Et enfin, elle a ouvert ses portes cette semaine, et je m’y suis inscrite dès le premier jour.

La musculation, une révélation

La musculation, ce fut vraiment une découverte/révélation l’année dernière. Dans cet article, je vais vous raconter ce qui c’est passé pour moi…

Ainsi, au printemps 2018, j’ai décidé de pousser les portes de la salle qui se trouvait juste à coté de chez moi pour reprendre l’abonnement de mon mari qu’il n’exploitait plus. J’avais alors deux objectifs bien précis sans pour autant imaginer comment j’allais les atteindre.

  • Mon objectif principal était de muscler mes jambes, pour les affiner et gommer la cellulite: un objectif donc purement esthétique mais qui ne relevait pas non plus d’un véritable complexe, plus de la coquetterie qu’autre chose.
  • Mon second objectif était de courir sur le tapis de course. J’ai toujours souffert du manque d’endurance et j’avais le fantasme d’enfin aimer la course à pied. Dans mes représentations de l’époque, un sportif, et bien ça court…

Quand j’ai fait mon premier bilan à Keep Cool à l’époque, le coach m’a immédiatement dirigée vers les machines de musculation, et je me suis laissée portée. Je n’avais pas vraiment réfléchi aux moyens qu’il allait me proposer pour atteindre mes objectifs, et j’avais plutôt imaginé suivre les cours collectifs d’abdo fessiers. Et voilà que je me suis retrouvée à faire des squats, des pompes, des montées de banc, et à pousser sur toutes sortes de machines qui me faisaient mal partout sauf au muscle que j’étais sensée faire travailler…

Au bout du premier mois, j’avais perdu un peu de gras, mais surtout je commençais à prendre du muscle, moi, toujours la dernière en sport, toujours essoufflée dès qu’il fallait marcher un peu vite, incapable d’ouvrir un pot de confiture, qui a peur de la vitesse, de la hauteur, de la douleur…Je me suis vue augmenter les charges, aller au bout des exercices, prendre du plaisir à retourner à la salle seule, et ne penser qu’à compter mes séries et mes temps de repos, et tout ça 2 à 3 fois par semaine….

Mes nouveaux objectifs

Au bout de quelques mois, mes objectifs avaient totalement changé:

  • premier objectif: prendre du muscle. Je n’en avais plus rien à faire d’avoir les jambes plus fines avec moins de cellulite. Maintenant ce que je voulais, c’est que lors du bilan mensuel avec le coach de la salle, la balance affiche une prise de muscle. Mon attention s’était portée sur ça car on me proposait de le mesurer grâce à la balance, mais en fait cet objectif m’a apporté plus de frustration qu’autre chose, car mes efforts ont mis presque 1 an à payer. Il a fallu que je comprenne mieux le fonctionnement d’un corps de débutant face à ce sport pour l’accepter.
  • second objectif: me sentir plus forte. Alors par contre, là, c’était trop bien. Sur les machines, même si on n’est pas musclé, pas endurant, on adapte le poids à ses capacités, et la marge de progression est immense. On est juste en challenge avec soi même. Ca vous rappelle quelque chose non? Au bout de 3 mois, j’ai dit au coach que je voulais arriver à faire de vraies pompes (ce qui voulait dire dans mon langage, pas sur les genoux) et que je voulais arriver à faire une traction. 
  • troisième objectif: développer mon endurance sans courir. J’ai enfin compris que la course à pied, et bien ce n’est pas fait pour tout le monde! Je peux tout simplement marcher vite sur le tapis, histoire d’entrainer mon coeur, qu’il arrête de monter si vite dans les tours dès que je commence un effort. Je peux aussi faire du velo elliptique sans forcement suivre le balancier avec les bras. Ce n’est pas parce que je ne cours pas, que je ne peux pas prétendre être un peu sportive. 

Prête pour un nouveau départ

Cette 1ere expérience à la salle a duré presque 1 an. Cet hiver j’ai été souvent malade, comme chaque hiver d’ailleurs, et mon corps m’a obligé a écouter ma fatigue en me collant un jolie zona en plein sur le visage…

Sur ce, le Keep cool à coté de chez moi a fermé ses portes au début de l’été, et j’ai résilier mon abonnement avec la ferme intention de retrouver une salle qui me convienne, pas trop loin de chez moi, dès que possible.

Me voici donc aujourd’hui inscrite à Basic Fit, prête à repartir de zéro, heureuse de retrouver les sensations que procure la musculation, avec certainement une autre manière d’appréhender cette activité.

Je vous en reparle très vite, mais en attendant, je suis curieuse, et je lance la discussion: pour vous , c’est quoi être sportif finalement? Moi, je ne pense pas être de nature sportive, mais en allant à la salle, je me sens active, et plus forte que quand je n’y vais pas. Tout simplement!

A bientôt!

 

Amandine

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *